Tu as le droit

06/11/2022

Tu as le droit.

Tu as le droit d'être aimé et de pas aimer en retour.

Tu as le droit de préférer le brouhaha des villes aux silences campagnards.

Tu as le droit de préférer les silences campagnards au brouahahaha des villes.

Tu as le droit de dire non.Tu as le droit de dire oui. Tu as le droit de dire je sais pas.Tu as le droit de vouloir être avec des gens qui t'écoutent.Tu as le droit d'être en jogging.Tu as le droit d'être en costard.Tu as le droit d'etre nu... fin ca dépend ou.

Tu as le droit d'être fatigué.e , triste, en joie, en colère, absente, présente, grand, petit, vert, jaune, rouge, fée, lune, lutin, boulanger, patate, pharmacien, magicien...

Tu as presque tous les droits. Même celui de te dire non. Tu as même le droit de continuer de croire ce qu'ils disent de toi. Tu as le droit de leur donner raison et d'aller dans leur sens quand ils pensent de toi que tu n'es pas assez, que tu es nul.le. Tu as le droit d'être jaloux.se. Tu peux vouloir autre chose.

Ce n'est pas tant ce que tu veux qui m'intéresse sinon plutôt ce que tu fais pour te l'offrir.As tu décider de t'offrir le meilleur?Mets tu en place des actions qui te font du bien? Acceptes tu de demander de l'aide quand ca ne va pas ?

Tu as tous les droits ( enfin presque ) certes mais tu as surtout la possibilité de te prioriser, de faire de toi le roi, la reine de ton royaume. Te faut le décider.Que veux tu?

La tout de suite?

Fermes les yeux et prends une grande inspiration.

Je suis devant toi et je sors une baguette magique de derrière les fagots, que veux tu mon ami.e? Très bien, maintenant... que fais tu pour l'avoir?

J'entends d'ici tes pensées limitantes qui te disent que tu n'es pas capable, pas légitime, pas assez bien, pas assez fort.e, pas assez je ne sais quoi...ton coeur s'accélère t'il peut être... ton corps se tend... ta respiration est peut etre sacadée... puis peut être la tristesse s'invite en toi...

Et toutes ces habitudes mortifères auxquelles inconsciemment, tu t'es attaché.e, identifié.e...Difficile de laisser partir ces aspects de toi.... et pourtant...ce n'est pas toi...

Autre chose est possible.

Décider d'aller bien, décider de se prioriser demande du courage, de la patience, de la bienveillance, de l'humilité...

De L'Amour de soi en somme.Du chaos naissent les étoiles.Toute transformation intérieure est précédée d'un moment de contraction incommensurablement inconfortable. Et c'est ...La vie... il en est de même pour la naissance. Pareil quand les dents poussent...

 La Vie est ainsi faite...et est parfaite ainsi.

La souffrance arrive quand on se dit non.

Tu veux pas apprendre à te dire oui?